Qu’est ce que le siloing et comment le mettre en place

siloing

Publié le : 06 octobre 20234 mins de lecture

L’utilisation du silo dans le domaine agricole remonte à très longtemps. Les spécialistes du référencement naturel se sont inspirés de cette organisation pour augmenter la visibilité d’un site. Toutefois, le silo SEO reste méconnu. Qu’est-ce que le siloing et quelles sont les différentes étapes de sa mise en place ? Suivez le guide.

Le silo SEO, une organisation simple et efficace

Comme le silo agricole ou industriel, le silo SEO regroupe les produits dans un même endroit. Le siloing consiste à classer le contenu par catégorie, chaque catégorie étant le sous-thème d’un thème principal. La structure ressemble alors à un organigramme.

La page d’accueil constitue le point de départ. Par exemple, sur un site de sport, les différentes disciplines forment les silos. L’architecture en silo assure la cohérence. Ainsi, un article sur le basket ne sera pas rangé dans la section réservée au foot.

Les silos se répartissent en deux types. On parle de silo physique lorsque le site comporte des répertoires distincts. Le silo sémantique rassemble les contenus relatifs à un mot-clé.

Les nombreux avantages du siloing

La structure en silo convient à tous les sites. Elle améliore le classement dans les résultats affichés par les moteurs de recherche et facilite le maillage interne. Les robots d’indexation parcourent les pages, analysent la pertinence du contenu par rapport aux mots-clés avant de valider la qualité.

Cette architecture logique offre une meilleure expérience aux visiteurs. Ils trouvent ce qu’ils cherchent rapidement et restent plus longtemps. En effet, l’architecture en silo les aide à approfondir un sujet en les guidant vers des informations supplémentaires.

Ces deux avantages se traduisent par une croissance du trafic organique, une forte renommée du site et une augmentation du taux de conversion. Le silo SEO simplifie aussi le travail des équipes. Une structure claire guide la recherche de mots-clés, optimise la rédaction, simplifie la mise en place des liens internes et accélère l’intégration.

Mettre le siloing en place : les principales étapes

Confier la création des silos à un professionnel du référencement comme 256 Couleurs permet d’éviter les écueils et maximise les chances de réussites. Le processus comporte quelques étapes.

Un audit des mots-clés montre les principales requêtes qui deviendront les silos. Pour un site déjà en ligne, il faut classer les pages en fonction de ces dossiers. La structure des liens contient ainsi le thème et le sous-thème.

Proposer un contenu de qualité reste incontournable. Les éléments multimédias facilitent la compréhension. Cinq articles par silo constituent un minimum. Répondre à l’attente des internautes est la meilleure stratégie SEO. Ils lisent les articles, partagent avec leurs réseaux et reviennent chercher d’autres infos.

Ajouter des liens internes pointant vers un article appartenant au même silo préserve la logique du contenu, oriente la recherche et améliore le référencement. Au cas où intégrer des liens vers d’autres catégories devient nécessaire, il vaut mieux cibler les niveaux supérieurs.

Plan du site