Le storytelling : une communication narrative pour une stratégie marketing performante

Inbound Marketing : comment augmenter le trafic sur un site web
juillet 22, 2020
créer un site
Le béaba de la création d’un site e-commerce
juillet 29, 2020

Parlez de votre entreprise et de vos produits, comme si vous vous adressiez à un être cher que vous voulez séduire ! Voila ce que, dans votre stratégie de marketing, vous devez essayer de faire en racontant et décrivant vos produits ou services dans une perspective de communication narrative, en utilisant le storytelling. Cette technique vous aidera beaucoup dans la production de contenu, capable d’impliquer et d’exciter le public cible avec un message de compréhension immédiate. Ce faisant, vous aurez toujours une réponse efficace aux questions fatidiques : « Qu’est-ce que j’écris ? Où trouver l’inspiration ? Comment puis-je parler correctement au cœur et à l’esprit des bonnes personnes » ?

Le storytelling : pourquoi et comment ?

Le storytelling est un terme anglais qui signifie raconter des histoires. C’est un véritable art qui a ses origines dans les temps anciens. Les histoires se transmettent depuis l’Antiquité : des gravures rupestres préhistoriques aux événements bibliques, en passant par les mythes, les contes de fées et les fables… Nous disposons d’un patrimoine narratif inépuisable. Dès notre enfance, nous sommes éduqués à écouter les histoires les plus variées : réelles, plausibles et fantastiques. Chaque jour, nous devenons nous-mêmes des conteurs. Nous sommes faits d’histoires et notre vie est comme un livre, composée de nombreux chapitres. En fait, on parle de « l’histoire de notre famille », d’une « histoire d’amour », d’une « histoire d’amitié ».

Intéresser, impliquer, exciter, persuader, et séduire l’interlocuteur sont quelques-unes des raisons de raconter des histoires. En même temps, le récit permet de comprendre plus facilement et plus immédiatement le message à transmettre. Les objectifs de la narration investissent donc à la fois la partie émotionnelle et rationnelle des destinataires. En fait, le récit titille la curiosité de notre interlocuteur, qui veut être informé et savoir comment il se termine.

Pour que ces conditions soient remplies, le storytelling doit répondre à certaines exigences. Tout d’abord, il doit être adapté au destinataire. Il est donc essentiel de bien connaître le public cible, afin que l’histoire réchauffe le cœur et engendre une implication du public.

Si nous identifions les « bonnes personnes », nous devons comprendre comment communiquer, comment s’adresser à elles de la manière la plus cohérente et la plus efficace possible, en définissant le ton narratif et les canaux de communication (site, blog, médias sociaux, etc.).

Le ton narratif dépend du point de vue du narrateur et affecte la perception émotionnelle de l’utilisateur. Si la perspective est objective, le ton tendra vers le formalisme et le détachement. Si, au contraire, le premier est subjectif, le ton sera plus informel, émotionnel ou sentimental. En général, le ton narratif subjectif conduit le public dans une dimension plus personnelle et intime, encourageant sa participation et son identification.

Les outils de partage, importants pour le storytelling

Le choix des canaux de communication est un autre facteur clé de la réussite du storytelling qui permet de la diffuser de manière intégrée et différenciée. Vous pouvez faire un contenu spécifique du récit d’affaires sur une chaîne particulière. Par exemple, publiez les articles sur le blog de votre entreprise, puis vous les proposez dans la newsletter et les partagez sur les réseaux sociaux. En parlant de réseaux sociaux, si vous en utilisez plus d’un, il est important de diversifier le contenu en fonction des caractéristiques du réseau social relatif. Si sur Facebook, vous partagez le lien du blog et approfondissez le récit, sur Instagram, vous pouvez aller dans les détails du récit lui-même.

Pour tous ces aspects, il faut écouter le public, avoir de l’empathie pour lui. Il est très utile de suivre son expérience en tant qu’utilisateur de votre produit ou service et de suivre ses conversations en ligne, au sujet de votre entreprise, afin d’intercepter ses besoins, ses craintes, ses habitudes, ses thèmes de vie, ses histoires. Ensuite, nous pouvons procéder à la collecte, à l’analyse et à l’interprétation de ces informations afin d’évaluer quelles sont les histoires qui intéresseront les utilisateurs.

Pour la définir comme une « histoire », le récit doit avoir une structure qui évoque le schéma narratif des contes de fées. Vous pouvez vous en inspirer pour identifier les personnages principaux de l’histoire. Puis, procédez ensuite à l’identification du type d’histoire qui reflète le mieux le message au client, de manière à l’intéresser, l’impliquer et l’exciter. La définition du thème central, le sujet principal, est le phare qui illumine votre entreprise.