Réseaux sociaux – La fine frontière entre popularité et ridicule

Certaines personnes frôlent le ridicule à trop vouloir être populaires et célèbres sur les réseaux sociaux. Entre les vidéos, les photos, les retouches et les publications en ligne de plus en plus personnelles sur les réseaux sociaux, certaines personnes dévoilent leur vie plus que de raison pour gagner en popularité. Il faut savoir trouver l’équilibre entre ce qui peut être publier et ce qui ne doit pas l’être, entre ce qui peut vous donner de la visibilité et une mauvaise réputation. 

Le besoin d’être aimé et apprécié

L’un des besoins les plus fondamentaux de l’être humain est d’aimer et d’être aimé. Avec les réseaux sociaux, les personnes ont réalisé l’immense potentiel et l’immense possibilité de trouver un public pour les apprécier et les aduler sur la toile et cela à travers le monde. Et c’est ce besoin d’être aimé et apprécié qui les pousse à frôler le ridicule pour être populaire. Pour certains, le fait de créer un bad buzz, une mauvaise publication, est une manière de se faire aimer, de se faire connaître par le public, quitte à se ridiculiser sur le web.

La culture populaire actuelle est tournée vers les médias et les réseaux sociaux. Ces plateformes ont fini par créer chez leurs utilisateurs le besoin de publier quotidiennement leurs actualités. L’effet recherché? Être aimé, apprécié, reconnu. Bien que ce besoin ait été toujours existé en chacun, celui des utilisateurs des réseaux sociaux est de plus en plus exacerbés.

Un autre envers des réseaux sociaux, au nom de la liberté d’expression, certaines personnes s’arrogent le droit de critiquer, de mettre en avant leurs préjugés, d’user de mots avilissants. A trop vouloir être apprécié et à tout partagé, certains utilisateurs finissent par être victimes de bullying. Sachez vous aimer d’abord. Attendre d’être apprécié à tout bout de champ peut-être reconnu comme une pathologie et être dangereux pour la santé d’une personne.  

Les réseaux sociaux : du marketing d’images

Dans la société actuelle, tout est dans le paraître. De ce fait, les jeunes comme les moins jeunes finissent par être obsédés par l’image qu’ils renvoient et par le nombre d’abonnés, “d’amis virtuels” qu’ils ont. Si pour certains il s’agit avant tout de partager des images de ce qui leur font plaisir, pour d’autres il s’agit d’un véritable partage d’informations sur leur quotidien. 

Sur Instagram, certaines personnes partagent tout du réveil au coucher, qu’il s’agisse des photos et des vidéos de ce qu’elles mangent, de ce qu’elles portent, de leurs états d’âme. De plus en plus de personnes considèrent les réseaux sociaux comme un journal “intime” ouvert au monde. Mais cette utilisation des médias n’est pas la seule. 

Connaissez-vous les influenceurs ? Ce sont des personnes qui ont pour travail de publier, d’utiliser les médias pour faire la promotion ou des placements de produits sur leurs pages. Les entreprises font appel aux influenceurs pour faciliter le marketing de leurs produits et services. Ces personnes sont des personnes déjà connues et qui “influencent” leurs abonnés. De ce fait, les entreprises qui souhaitent de la visibilité pour leurs produits et services, au lieu de passer par une publicité classique, demandent à ces professionnels de les citer et de montrer que leurs produits et services sont utilisées au quotidien par ces “modèles”. C’est d’ailleurs cette utilisation marketing de réseaux que les jeunes souhaitent copier afin de devenir à leur tour des influenceurs: faire de leur hobby pour les réseaux sociaux, une manière de gagner de l’argent. Mais cela n’est pas sans risques.

Internet se souvient de tout

Souvenez-vous qu’Internet se souvient de tout. Tout ce que vous publiez est enregistré, non seulement par votre navigateur, mais aussi par les réseaux sociaux que vous utilisez, sans oublier les personnes qui vous suivent et qui sont abonnés à vous. Tout votre contenu est scruté et sauvegardé. Il est possible que vous ayez oublié l’existence d’une photo, d’une vidéo ou d’une publication que vous avez faite en ligne. Mais sachez qu’il existera toujours une trace de cela. 

A trop vouloir partager sa vie privée, certaines personnes peuvent compromettre leur avenir professionnel. Il ‘est pas rare que pour certaines fonctions, il est nécessaire de passer par une enquête de moralité. Les réseaux sociaux ne font pas exception, elles font partie intégrante d’une telle enquête. Bien que des réseaux professionnels existent, tel que LinkedIn, la plateforme de votre vie privée ne l’est pas autant que vous les souhaitez. Ainsi, si dans la vie quotidienne, vous faites très attention à votre réputation; il en va de même sur les réseaux sociaux: la e-réputation est toute aussi importante. Au jour d’aujourd’hui, les grandes entreprises font attention à leur réputation tout autant qu’à celle de leurs collaborateurs.

Nous vivons dans un monde où ce dont nous parlons, comme qui nous suivons et tout le reste, peut être utilisé à notre avantage ou à notre encontre, tant sur le plan personnel que professionnel.

La gestion d’image: une affaire de tous

Si pour un internaute, c’est à lui de gérer sa réputation sur les réseaux, une entreprise, elle, fera appel à un Community Manager. Le Community Manager est la personne en charge de la gestion de l’image véhiculée par une entreprise. Il fera en sorte de veiller à ce que l’entreprise soit présente sur les réseaux pour être connu, il s’assure qu’elle n’est pas salie par d’autres utilisateurs à travers de mauvaises publicités.

La gestion de votre image commence par une simple question avant chaque publication: à qui va profiter mon poste? Sachez faire le part des choses en analysant les points positifs et négatifs d’un contenu que vous souhaitez publier. Vous direz alors à quoi servirait les réseaux sociaux si ce n’est pour vous amuser, vous exprimer, vous faire entendre? Cela est tout à fait possible, à condition que cela ne nuise pas à votre réputation. Vous voulez de la visibilité? Faites en sorte que ce soit de la bonne visibilité. 

N’oubliez pas que la moindre photo, la moindre vidéo peut être détournée par une personne malveillante pour nuire à votre image. Nous ne sommes pas là pour vous restreindre, nous sommes là pour vous conseiller. Ne vous fiez pas à ce que vous voyez derrière votre écran, certaines personnes que vous admirez n’ont pas la vie qu’elles vous montrent. Utilisez les réseaux sociaux à bon escient en revenant à son premier objectif: garder le contact avec ceux qui sont loin de vous, agrandir votre réseau de contacts et apprendre à connaître d’autres cultures. 

Vous ne trouverez pas le bonheur sur le web, mais le bonheur se trouve dans votre esprit et dans votre cœur ! Le bonheur se trouve dans la vie réelle et non derrière l’écran, créez votre réalité chez vous.