Comment réussir l’internationalisation en ligne de votre entreprise ?

RGPD : Comment mettre en œuvre les dispositions ?
octobre 5, 2020
Comment faciliter le traitement des factures pour les boutiques en ligne ?
octobre 5, 2020

L’idée de ne faire des affaires que dans son propre pays est compréhensible et acceptable, car c’est dans votre environnement familier que vous vous sentez le plus en sécurité. Pourtant, le marché à l’échelle mondiale évolue à une vitesse qui frise la frénésie dont il serait dommage de ne pas en profiter. Si vous souhaitez offrir des produits ou des services dans le monde entier, vous devriez réfléchir à la manière d’internationaliser votre entreprise. L’internationalisation en ligne est la solution la plus simple. Voici les étapes pour y arriver.

Une étude du marché cible

Mener son entreprise à l’international est un processus simple qui permet non seulement d’améliorer vos échanges avec l’étranger, mais aussi de mieux comprendre le marché pour mieux vous positionner accroître vos ventes à l’étranger. Rassurez-vous, l’internationalisation de votre entreprise n’est pas aussi difficile qu’il y paraît : quelques mesures simples, un peu de prudence et le reste se fera tout seul.

Comme pour toute stratégie marketing, tout commence par l’analyse du marché cible. Cette étape ne vous prendra que très peu de temps, mais c’est la pierre angulaire de tout le système sur lequel vous allez vous appuyer. Si vous n’avez pas une idée claire du marché étranger en question, toute tentative de construire votre entreprise sur place ne serait qu’un gaspillage d’énergie et de ressources . Cette analyse passe par une étude détaillée de la culture du pays où vous souhaitez vous implanter. Cela vous aidera à avoir une idée claire de ce qui est ou n’est pas considéré comme culturellement acceptable dans le pays que vous ciblez pour vos différentes activités.  

Une étude des démarches administratives relatives à l’import-export

L’internationalisation en ligne ou non de votre entreprise passe aussi par l’étude des démarches relatives à l’import-export dans le pays cible. Les marches à suivre peuvent ne pas être similaires à celles en vigueur en France. Par conséquent, une connaissance approfondie des aspects bureaucratiques de vos potentiels partenaires commerciaux est de la plus haute importance. Cela vous permettra de travailler en toute sécurité et de manière routinière, avec l’avantage de savoir à quoi vous attendre. Gardez à l’esprit que sans la compréhension des démarches administratives, tous vos travaux d’externalisation de vos activités sont voués à l’echec. 

Pour les pays membres de l’Union européenne, la situation est un peu plus claire et plus facile à comprendre, étant donné que l’Union a été créée principalement en tant que partenariat commercial. En dehors de la Communauté européenne, en revanche, le processus d’internationalisation de votre entreprise peut être plus complexe. L’analyse minutieuse et engagée de la situation bureaucratique du pays où vous voulez faire des affaires est une étape essentielle pour envisager même de quitter votre propre zone de confort commercial.

La traduction : une étape à ne pas négliger

Connaitre le modèle de marché n’est pas suffisant pour obtenir des résultats probants pour développer un business à l’étranger. Vous devez. Nécessairement être capable de communiquer correctement avec vos clients étrangers potentiels. L’étape suivante serait alors une traduction optimale du contenu de vos sites. Cette tâche devrait être confiée à des professionnels, si possible natifs du pays cible. Le texte avec lequel vous allez essayer de gagner des clients sera votre première carte de visite, et comme nous le savons tous, vous n’avez pas de seconde chance pour faire une bonne première impression. Pour mettre toutes les chances de votre côté, mieux vaut s’adresser à des personnes qui ont une bonne expérience en traduction, même si cela doit engendrer des coûts supplémentaires. Dans tout le processus, vous devez penser « local ». La traduction mais aussi la création de contenu doit être culturellement appropriée et adaptée au pays ciblé.

Des astuces pour une internationalisation en ligne réussie

Un site web multilingue, avec la possibilité de passer d’une langue à l’autre, de sorte que tous ceux qui accèdent à votre portail soient satisfaits, voilà la stratégie marketing la plus efficace pour toucher votre public et optimiser vos ventes internationales. Des informations claires et des textes attrayants font le reste. Dans le cas particulier du commerce électronique, la base de la transaction est la confiance mutuelle entre le vendeur et le consommateur. Veillez donc à ce que vos instructions soient claires et précises, notamment en ce qui concerne la conversion des prix et des frais d’expédition. Gardez à l’esprit que des clients satisfaits sont la meilleure publicité que vous pouvez avoir.

Un service clientèle direct qui répond aux questions de vos clients, implantés dans le pays que vous ciblez est aussi un atout. Pouvoir discuter et parler à quelqu’un permet de gagner la sympathie des consommateurs, qui se sentent plus « protégés » et en sécurité. Cela permet d’apporter une dimension locale à votre business. La manière dont vous communiquez avec vos clients, que ce soit par chat, par e-mail ou même par un centre d’appel, dépend de vous, mais vous devez également tenir compte de votre groupe cible de consommateurs et du produit que vous commercialisez. Un contenu attrayant, dans le style et le ton qui conviennent au groupe de clients cibles, qui tient également compte des différences culturelles, peut clairement améliorer votre image et vous rendre compétitif sur le marché sur lequel vous voulez entrer.

Le livre blanc, également appelé « white papers » peut aussi vous être utile. Il s’agit d’un guide créé par des professionnels compétents, conçu et rédigé pour un public d’un certain niveau de compétence. Vous devez faire en sorte que le contenu du livre blanc soit de qualité, mais surtout, disponible dans la langue cible.